10
Nov
07

Les trains du Mali (1)

J’ai souvent comparé les préparations de voyage avec les préparations de course de montagne. Comme le disait Lachenal, premier homme au sommet d’un 8000, il faut mentaliser la course. Lui, il aimait mettre une photo de la face qu’il allait escalader, rêvant du chemin à parcourir pour atteindre le sommet. Je n’ai jamais été bien capable de mentaliser le chemin que j’aillais parcourir en m’essayant aux sommets alpins, mais ça m’a toujours fait rêver de le faire.

La préparation d’un voyage ressemble à mes préparation de course, je n’ai jamais réussis à mentaliser où je voulais aller, ni où j’irai. Mélanger les deux, alpinisme ou plutôt grimpe avec le voyage devenait réellement compliqué. Non seulement il fallait mentaliser le voyage mais en plus la falaise.
Avec un ami grimpeur nous décidons qu’on partirait au Mali escalader la main de Fatma. Un guide français avait soi disant équipé quelques voies et quelqu’un sur place essayait de développer cette activité. Alors on a mentalisé.
C’était la première fois que je partais en Afrique, la première fois aussi que je partais grimper ailleurs que dans mes alpes, autant dire que je n’avais aucune idée de la falaise qui nous attendait… en plein désert, j’imaginais ça chaud, et c’est bien tout. Mon pote connaissait le Mali, et on ne grimpait pas trop mal, alors j’étais confiant. Ça ne pouvait être que bien.
Nous avons donc pris l’avion, destination Bamako où bien logiquement les douaniers nous taquinent, les baudriers, cordes, coinceurs et dégaines ne sont pas monnaie courante, alors on a droit au milles questions…
On continue notre route, direction Hombori une petite bourgade en plein désert située au pied du Mont Hombori, le point culminant du Mali. On s’installe dans ce village pour quelques jours, le temps de rencontrer le guide local et de préparer notre escalade. Le temps aussi de visiter les alentours et d’aller escalader les bouts de bloc qui trainent par-ci par là.

On apprend très vite qu’à partir de 10 heures du matin il est totalement inutile de grimper. La chaleur est beaucoup trop forte pour faire le moindre effort. Cela nous préoccupe un peu, on projette de grimper 300 mètres de falaise et être au sommet avant 10 heures signifie partir de nuit. Enfin, on est là et gonflé à bloc, on a visualisé le sommet,… pas le parcourt mais le sommet.
Lorsque tout est prêt on part s’installer au camp de base, à une heure de marche du pied de la falaise. La soirée est magnifique, on distingue les cinq pics de la main de Fatma sous la lueur de la lune. Pourtant on a du mal à profiter, malgré un vent doux venant du désert on est nerveux, le grand jour c’est demain!

La suite

Publicités

40 Responses to “Les trains du Mali (1)”


  1. novembre 10, 2007 à 1:25

    merci Toño! un auteur de plus…
    Je sens que l’on va voyager dans le monde entier avec ce blog…j’adore!

  2. novembre 10, 2007 à 1:26

    Les photos, les photos 🙂

  3. novembre 10, 2007 à 1:33

    voyager dans le monde entier … c’est le but !!! 😉

    Dul, des photos j’en ai mille … mais elle sont sur diapo et en France.. hum hum. Je sais c’est nul mais je sais pas quoi faire.
    Comme je rentre en France en Décembre je m’étais dit que j’essaierai dans numériser certaines… mais je sais pas combien ça coûte… en plus ma priorité risque bien d’être mes photos d’Amérique du sud…

  4. novembre 10, 2007 à 4:03

    eux tu vas ou en france si tu es pres de paris je peux te preter un scan photo

  5. novembre 10, 2007 à 4:09

    Je suis de la Haute moi monsieur! Haute Savoie bien sûr! 😉

  6. novembre 10, 2007 à 5:47

    Ça va être chaud pour te le prêter alors!

  7. 7 greg
    novembre 10, 2007 à 9:26

    Ah vraiment, ces histoires en plusieurs parties, je sais pas qui a lancé ça, mais c’est frustrant ! 😉

  8. novembre 10, 2007 à 10:20

    Dul … bin ouais je crois bien, dommage et merci.

    Greg, c’est pas moi 😉 mais moi je trouve ça pas mal, c’est moi long pour lire et aussi pour écrire..

  9. novembre 10, 2007 à 11:13

    heu…j’applique juste les recettes des séries américaines….la frustration est un « outil de vente » 😉

  10. novembre 11, 2007 à 1:55

    ahahah j’crois que c’est moi non ?

    Ben si c’est trop long on perd l’attention du lecteur, en plus ça double le nombre de lecteur et tout et tout 🙂
    C’et vrai on est un vrai blog pro, notre objectif c’est de faire de l’audience et rien d’autre……

  11. novembre 11, 2007 à 4:58

    c’est ça battez vous pour les droits d’auteurs de la partition de post en plusieurs parties. 😉

    Et pour l’audience, moi je suis d’accord, mais je me bats pour la faire monter que si il y a une bouteille de rhum à la clé.

  12. novembre 11, 2007 à 5:14

    j’suis Normand je ne peux te proposer que du Calva ;), l’étique veut ça, c’est la vie.
    Gagné de l’argent ne m’intéresse pas c’est bien là mon problème 😉

  13. novembre 11, 2007 à 5:19

    on parle pas de fric on parle de rhum… faut pas mélanger les torchons et les serviettes

    le calva? en dernier recours, quand on est déjà au fond du trou, bien mal. 😉

  14. novembre 11, 2007 à 5:23

    ignare!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  15. novembre 11, 2007 à 5:24

    burp. la clava c’est comme le jus fruit… c’est pour récupérer quand on a fini la gnole de pépé!!

  16. novembre 11, 2007 à 6:37

    heu dans mon cas le calva c’est la gnole de pépé!

  17. novembre 11, 2007 à 6:43

    je pensais bien… mais comme j’ai encore jamais bu quelque chose de plus fort que la gnole de mes montagnes je taquine. Même la vodka polonaise n’atteint pas le degré de la légendaire « crapaudine » chamoniarde.

  18. novembre 11, 2007 à 6:51

    On doit encore avoir une ou deux bouteilles de calva à 75 degrés à la maison, mais à tout prendre, je préfère celui qui doit entre autour de 40 et qui est resté 25 ans en fut 🙂

  19. novembre 11, 2007 à 6:55

    Je te l’accorde… 😉

  20. 20 greg
    novembre 11, 2007 à 7:14

    Je vois que j’ai foutu la merde, jejejeje…
    On va pas se battre sur le type de dijo !! Surtout si on devient des stars 😉 Si c’est comme ça, moi je ramènerai de la verveine, de la prune et de la mirabelle ;)) Et rien que vous puissiez trouver dans le commerce et évidemment, echo en Auvergne !! Et dès qu’on dépasse les 100000 visites, on se fait une soirée « retour aux sources » (pour féter le succes d’un site de voyageurs c’est pas mal ;))
    Sinon j’aime bien le bon vieux rhum (rien de tel que les bars cubains pour ça:)) et les bons vieux calvados aussi… faut pas être sectaire! La crapautine j’ai jamais gouté… pourtant j’ai bien fréquenté tes montagnes tonio 😉 C’est le truc qu’ils boivent dans les bonzés font du ski !?? En tout cas plus fort que la vodka polonaise trafiqué, hummm, je me demande dans quel état ça doit mettre!

  21. novembre 11, 2007 à 7:22

    ça fout la chiasse… parce que ça fait des trous dans l’intestin.
    Et je suis pas sectaire, je bois aussi de « cobratine », alcool de riz avec un cobra dedans, du vietnam.
    Pour le rhum … entre cuba et le venezuela j’ai pas encore choisi. faut que j’aille à cuba pour voir si l’importé est moins bon.

  22. 22 greg
    novembre 11, 2007 à 7:41

    Disons que c’est comme quand tu vas en Pologne, tu tombes sur des bars à vodka avec 200 sortes différentes. Cuba, c’est un peu la même chose, si tu n’y vas pas, tu peux pas savoir 😉 Ils exportent pas tout… En tout cas, si tu n’y as pas été, vas y, ça vaut vraiment le coup. On se croit un peu dans un autres monde si tu sors un peu des sentiers battus… et ça risque de changer bientot…

  23. novembre 11, 2007 à 7:45

    je te crois … mais j’arrive pas encore à tout faire en même temps, j’essaie mais j’arrive pas.

  24. 24 greg
    novembre 11, 2007 à 7:54

    tu dois pas prendre 2 mois de vacances bientot ! Enfin c’est ce que t’as dit…

  25. novembre 11, 2007 à 8:01

    ouais … mais d’abord je vais pas avoir 2 mois pour de vrai. ensuite je rentre voir mes montagnes, ça fait 2 ans que je ne les ai pas vu. Et ensuite je vais aux US un moment avant de revenir bosser ici, à pâques je voudrais bien aller à BsAs… et après c’est bien trop loin pour que je sache.
    Mais Cuba est sur la liste. Comme la Namibie, la Mongolie et le Costa Rica. et tout le reste. mais ceux la d’abord.

  26. 26 greg
    novembre 11, 2007 à 8:08

    Je sais ce que c’est, on court toujours après le temps quand on veut voir le monde entier… Surtout que comme tu dis, il faut bien rentrer au bled de temps en temps 😉

  27. novembre 11, 2007 à 8:14

    exact… en plus c’est non seulement une course après le temps mais c’est aussi un équilibre avec le boulot, il faut gagner suffisamment pour voyager mais que ce soit suffisamment flexible pour te permettre de bouger.
    Ah la la … les dilemmes de la belle vie. 🙂

  28. novembre 11, 2007 à 10:24

    l’autre solution c’est de gagner sa vie en voyageant, mais c’est pas simple 🙂
    Sinon ouias Cuba dés qu’on sort de la Havane c’est vraiment le pied, sauf pour les transports, mais ça fait des souvenirs.
    Bon juin c’est pas l’idéal non plus qu’est-ce qu’on a crevé de chaud, surtout à Santiago!

  29. 29 greg
    novembre 11, 2007 à 11:34

    Peut-être qu’on finira par nous payer pour qu’on ait plus d’histoires à raconter 😉 Pour faire réver les gens qui ne prennent pas le temps de vivre les leurs… eh eh… Ou chaque année on publie un livre des best seller 😉
    Moi à cuba, je l’ai joué grand luxe, j’ai loué une voiture. J’avais un mois, je voulais faire tout le tour de l’ile, et je ne me le sentait pas en charette. Les bus étant très rare hors des zones touristiques ! Au départ je voulais louer une moto, mais pour les touristes il n’y a que les scooter, pas génial non plus pour faire 4000km.
    J’y suis également allé en juin et juillet, mais après 2 ans en Arabie saoudite et un an en Afrique, la chaleur n’a plus d’effet sur moi !

  30. novembre 12, 2007 à 12:02

    « mais après 2 ans en Arabie saoudite et un an en Afrique, la chaleur n’a plus d’effet sur moi! »

    piouf je sais pas comment t’as fait.. pour moi c’est le plus dur!

  31. novembre 12, 2007 à 12:50

    moi malgré les 52 testé au Pakistan (je crois qu’on à fait mieux à Jailsaimer, mais je ne suis pas sur)je déteste toujours la chaleur.

    En 40 jours à Cuba on à fait la Havane – ilsa de la juventud – la Havane – la bais de cochon – Cienfuegos – Trinidad – Sancti Spititus – Camaguey – Bayamo – Santiago – Baracoa – Santiago – la Havane (le retour en train génial )
    On a vu une fois un thermomètre à 7 heures du soir on commençais à trouver qu’il faisait frais, il indiquait 37…

  32. 32 greg
    novembre 12, 2007 à 1:52

    En arabie, à riyad, on est dans les 50° presque 6 mois par an, avec 7% d’humidité. Ca vous brule les nazos si vous inspirez trop fort ! Mais je vous rassure, on passe de la clim de l’apparte à celle de la voiture à la clim du boulot… Le plus surprenant c’est qu’on ne transpire quasi pas, disons plutot qu’on sèche instantanément.

    Je n’ai pas le souvenir d’avoir eu si chaud à cuba, pourtant c’était cet été ! Je me voyais plus dans les 30. Dommage que tu n’ai pas été à Vinales, c’est vraiment magnifique. Tu croirais la baie d’Ha Long sur la terre. J’ai fait aussi tout ce que tu as fait, moins isla de la juventud, mais plus les plages du nord, pas Varadero, mais guadalavaca, santa Lucia, cayo guillermo, cayo coco +++ et certaines routes pas piquées des vers entre baracoa et moa pour rejoindre Holgin sans devoir retourner à guantanamo. A cienfuegos je suis resté 3 jours,il y avait un festival de Heavey Metal très enrichissant, ça changait de la salsa !!
    Mais l’avantage de la voiture c’est que c’est plus simple pour t’arréter entre deux villes si ça te chante. Ou pour prendre une photo, je crois que tu aimes ça non 😉
    J’ai passé 2 jours dans une ferme pres de nuevistas, c’est totalement interdit, mais dans ces coins reculés il n’y a pas de contrôle, ni de délation. J’ai pu manger du boeuf, viande normalement interdite pour les cubains. On a tué la chêvre, moi j’ai payé les bouteilles de rhum et les cigares, j’ai fait du cheval… inoubliables, des gens vraiment super acceuillant…
    En plus, sans parlé des 2 allemands et de l’anglaise qui ont fait un bout de chemin avec moi, on a tout le temps des autostoppeurs, ce qui est pratique pour les directions, vu qu’il n’y a quasi aucun panneau de signalistion. Par contre de 4×3 du che ça y’en a !

  33. 33 greg
    novembre 12, 2007 à 2:00

    Aussi j’avais pas prévu de démissionné de mon taff quand j’ai loué la voiture, sinon j’aurais certainement fait comme toi, mais j’avais tellement dans la tête de le faire à moto, que ça m’a fait trop chié de galérer dans les transports, même si je sais que c’est toujours d’excelents souvenirs. Mais depuis que j’ai fait le sud de l’inde et le nord de la thailand à moto, j’aime vraiment ce moyen de voyager… On fait pas les rencontres dans les gares mais bon, on en fait au croisement, pour savoir ou l’on va 😉

  34. novembre 12, 2007 à 2:29

    Je pense que si je retourne à Cuba j’achèterai un des fameux vélos chinois qu’on trouve partout sur l’ile et je la traverserai en vélo, en dehors de Baracoa c’est pas trop dur comme relief.
    Ouais on voulait y aller à viniales, mais on a fait un spectacle à Santiago du coup on est resté beaucoup plus longtemps que prévu au sud. Mais bon faut bien en garder pour revenir 🙂

    Les transports, c’est quand même du délire à l’état pur, surtout qu’en dehors de Baracoa on a toujours réussi à éviter les transports à touristes. Le vraiment fatiguant c’est quand on te dit qu’il y a un camion à 5 heures du mat et qu’à midi il n’est toujours pas là quand ça arrive 3 fois en 5 jours tu finis par perdre les nerfs.

    À la gare de bus de Santiago j’ai explosé, j’avais été la veille demandé si le bus pour les cubains marchait ce jour là le gars m’avait dit oui et le lendemain le bus qui devait partir à 6 heures ne partait pas, puisqu’il ne partait que le lendemain, j’ai faillit tué le mec au guichet! Du coup on a voyagé avec le bus à touriste, ils nous ont fait chier pour le poids des sacs, la clim était à fond dans le bus et en plus il n’y avais quasi que des américains. Bref je suis arrivé à Baracoa de très vilaine humeur, mais l’accueil au bus m’a réconcilié avec Cuba, les milliers de loueurs de casa particular qui nous attendaient se battant les uns et les autres, c’était du pur bonheur. Le gars chez qui on a été a vraiment été super, il nous à même préparé du bœuf (délicieux et avec ordre de ne surtout ne pas en parler).
    Le fin du passage à Baracoa à été gâché par le vol de ma carte bleue, ce qui m’a offert un mois complet dans l’ignoble Caracas en attendant l’arrivée de la nouvelle carte.

  35. 35 greg
    novembre 12, 2007 à 3:47

    En effet, en dehors de baracoa, les relièfs ne sont pas très durs, sauf aussi du côté de vinales ou de la sierra Maestra, mais bon, j’ai fait quand même 4000 bornes pour faire le tour, alors à vélo, je te souhaite bien du courage, tu vas avoir mal au cul ! Tu sais que les séjours là-bas sont limités à 2 mois, soit un mois renouvelable. Imagine s’il faut que tu reviennes à la Havane pour te faire prolonger ton visa 😉 , y’a toujours l’option des vols intrieurs qui ne sont pas très chers. Sinon c’est sûr que le trip serait mémorable… encore de belles histoires en perspectives 😉

  36. novembre 12, 2007 à 4:02

    Vol intérieur hérétique le train seul le train est valable :), sans forcer tu fais facilement 80 km par jour 60*80=4800 le compte y est 🙂
    D’autant que faire entre 120-150 km sur une journée n’est vraiment pas impossible ça te 6-7 heures de vélo ce qui reste raisonnable si tu ne le fait pas tous les jours:)

  37. 37 greg
    novembre 14, 2007 à 2:27

    la première fois j’allais te parler de ce probleme… le quotidien à cuba.. avec les rhums, les filles, flaca tremendissima mulata, en ce qui me concerne… (y’a la salsa dans les petits points aussi), mais j’ai l’impresion que que tu as modifié ton commentaire ! toi non plus tu ne devais pas trouver ça sérieux sans pause impromptues 😉 Je te suis tant que je suis en vie…

  38. novembre 14, 2007 à 4:08

    hehehe ben ouias rien n’ai raisonnable sans pose


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Blog Stats

  • 58,453 hits
novembre 2007
L M M J V S D
    Déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Carnet de voyages - groupe Flickr

Amis voyageurs du monde

Vous venez d’où?


%d blogueurs aiment cette page :