16
Nov
07

Les trains du Mali (3 et fin)

Cet épisode est la suite (et fin) du second épisode.

Voir carte


Nous partons plus tôt que la première fois et plus motivés que jamais. Le chemin entre le camps de base et le pied de la falaise se fait d’un pas rapide et sûr. Nous arrivons donc au pied de notre déesse très vite. Il fait encore nuit lorsque nous commençons à grimper.

Cette fois les pas les pas s’enchaînent sans encombre. On survole cette magnifique roche en oubliant presque que nous sommes au milieu du désert. Sentir cette symbiose avec la falaise est un plaisir énorme, la température est idéal et on arrive au sommet en moins de 4 heures.

le sommet est un petit plateau de quinze mètres sur quinze avec trois cents mètres de vide tout autour. Le désert s’étend jusqu’à l’horizon. La vue est grandiose, envoûtante, on restera de longs moments muets, couché sur la pierre, regardant le vide, savourant le désert. On profite de ces moments de vie inoubliable où plus rien n’existe. Pachamama est la plus grande, la plus belle, la plus forte…

C’est sans un mot mais avec le sourire jusqu’aux oreilles que nous quittons notre El Dorado du jour. La descente est bien plus rapide que la veille, cependant un piton mal accroché nous fait blêmir. Lors d’un rappel où un mouvement de balancier était nécessaire il s’est mis à bouger prédisant le pire… une grosse frayeur mais ce n’est pas notre jour.

Nous déposons les deux pieds sur la terre ferme fatigués mais heureux … Les trains sont déjà loin.

La même histoire en un seul épisode.

Publicités

4 Responses to “Les trains du Mali (3 et fin)”


  1. novembre 16, 2007 à 12:34

    La prochaine on espère qu’elle sera inédite 🙂

  2. novembre 16, 2007 à 12:35

    oui … mais bon la il y a déjà eu des détail inédit!!! 😉

  3. 3 greg
    novembre 16, 2007 à 12:54

    Vraiment dommage que tu n’ais pas les photos !
    En tout cas, moi j’ai appris quelque chose : Pachamama (Terre-Mère) est la déesse-terre dans la religion des Amérindiens d’Amérique du Sud. Une déesse majeure de la culture Tiwanaku en Bolivie. Les Incas ont réalisé en son honneur des sacrifices de vigognes.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Blog Stats

  • 58,453 hits
novembre 2007
L M M J V S D
    Déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Carnet de voyages - groupe Flickr

Amis voyageurs du monde

Vous venez d’où?


%d blogueurs aiment cette page :