Archive pour 26 novembre 2007

26
Nov
07

Le Pérou en cartes postales

J’ai vingt ans, mon espagnol est pitoyable, je ne sais ni quoi faire ni où aller. Mais je suis là, à Lima avec une putain d’envie de bouffer la vie avec toutes les dents. Après 3 jours à traîner dans des bars et boite-de-nuits, je prends un bus pour le Nord. Je ne sais pas pourquoi je pars dans le Nord, ni même pourquoi je suis au Pérou et pas ailleurs.
Quelques semaines passent, rien de très excitant ne m’arrive, même si je découvre des montagnes qui m’appellent. Le Huascaran m’a longtemps tenté… il restera sur une photo.

Plus tard, une de mes rencontres me pousse à m’installer dans un petit village de pêcheur. Je feins alors d’attendre que l’eau se réchauffe pour pouvoir me mettre à l’eau et surfer les vagues où les pêcheurs travaillent. Le temps passe, je bossouille, bricole des trucs, fait les marchés. C’est dans ce contexte que je rencontre celui qui va transformer mon voyage.

Lui est photographe, venezuelien sauf erreur, travaille au Pérou depuis une dizaine d’années. On blablate beaucoup les deux, objectif, profondeur… à l’époque la photo me fascine. Un rêve de gosse, comme celui d’être boulanger, mais là on m’offre, sur un plateau d’argent, une possibilité d’essayer. On se donne rendez-vous deux mois plus tard à Lima.
Je mets les bouts, trace ma route.
Deux mois de voyage à travers le Pérou, ma motivation est la photo. Des gens, des lieux, des instants, tout ce qui passe sous mon objectif reste dans la boite.
Je suis de retour à Lima mais cette fois je sais tout ce que je veux savoir, pas de doutes et plein de motivation. Je commence alors de longues journées de travail avec mon ami photographe. Sélection des photos, scan, montage informatique, impression, découpage… Après environ 2 semaines je me retrouve avec 10 mille cartes postales. 10 photos, 1000 exemplaires. Ben bien! Content l’ami ? mouaif.
Le résultat ne me plaît pas trop, les choix ne me semblent pas toujours être les bons, l’impression est d’une qualité plus que médiocre… mais bon ce sont mes photos, et je dois les vendre. Un gros acheteur à la poste locale nous débarrassera des trois quarts, le reste sera vite écoulé dans les boutiques pour touristes de Lima.

Après un mois à Lima je n’ai plus qu’un rêve… partir, aller voir plus loin, la ville m’a blasé, j’en ai marre, je rêve de nature, d’oiseau et d’aventure.




Blog Stats

  • 60 277 hits
novembre 2007
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Carnet de voyages - groupe Flickr

Amis voyageurs du monde

Vous venez d’où?