04
Déc
07

Insouciance – vallée de la Swat – Pakistan

 Quand j’ai lu cet article de Guillaume « Souvenirs:Racket à la Colombienne« , je me suis dis mais quel bouffon c’est pas possible d’être aussi insouciant, puis j’ai commencé à réfléchir un peu. J’ai repensé à nos retours à pas d’heure dans notre hôtel de Caracas, malgré les remarques fréquentes et répétées de Vénézuéliens ou de français sur les risques importants de ce quartier la nuit tombée. Bien sur, nous n’avons eu aucun problème en dehors de la taille ridicule des bières (22cl) et quelques tentatives d’approche des filles travaillant dans l’hôtel où nous étions et dont les 2 premiers étages était un bordel (99 000 bolivianos – environ 45 euros à l’époque, la fille, la bouteille de champagne et la chambre).

Mingora

Puis surtout j’ai repensé à notre aventure Pakistanaise dans la petite ville de Mingora. Ces derniers jours Mingora à fait la une des journaux après l’attentat d’extrémistes qui a tué au moins 30 personnes dont une majorité de militaires. Mingora est la principale ville de la vallée de Swat, vallée du nord du pays qui à la réputation d’être tranquille. L’ambassade de France nous avait même conseillé la région pour sa relative sécurité comparé au reste du pays et sa beauté. A Mingora en dehors de l’accueil chaleureux que nous avons reçu, invitations à boire le thé, invitations à manger, il y a aussi de passionnantes ruines bouddhistes. C’est dans l’ambiance enfiévrée du marché, quelques minutes après le dernier appel à la prière du Muzzin que l’histoire commence.

Mingora Mingora

Nous étions sortis de l’hôtel pour diner, les restos ayant tendance à être tous fermés à 8 heures, il faut s’y prendre à temps. Donc le dernier appel à la prière est un bon point de repère. Nous nous rendons donc à notre resto habituel, un bouge sympathique, bon marché et avec des rations de riz et de viandes plus que généreuses. Comme nous y mangions tous les soirs depuis une semaine nous nous étions fait quelques amis. Ce soir là quand nous avons terminé notre dernier verre de yaourt liquide, un homme est venu nous offrir le thé. Bien entendu nous aceptons et discutons avec lui. Au bout d’une demi-heure il nous invite au ciné.

Mingora

La salle ressemble à nos vieilles salles des années 50 qui n’aurait jamais été remise au gout du jour. Nous nous asseyons au balcon non sans une certaine inquiétude. Les murs et le sols sont en effet complètement noirs et certains fauteuils n’ont plus qu’une armature de métal brulé. Nous demandons ce qui s’est passé et notre homme (dont j’ai malheureusement oublié le nom), nous explique tout à fait tranquillement que des intégristes ont mis une bombe il y a un mois car dans un film le nombril d’une femme était visible. Nous avons alors décidé d’éviter ce genre de questions saugrenus. Par chance le film a commencé. Le cinéma patchtoun est un art sublime ou les principaux acteurs sont les armes blanches et les armes à feu. Aucun besoin de comprendre le farsi pour suivre, Rambo 4 est en effet un film d’auteur en comparaison. Bref nous passons un excellent moment, en essayant de ne pas trop rire de l’irrésistible humour involontaire du film, afin de ne pas offenser notre hôte.

Mingora vallée de Kalam

Comme de bien entendu, en sortant du ciné nous sommes allés boire un thé dans ce qui s’est avéré être la çaihouse (maison de thé) de notre homme. Il était bien plus de 11 heures quand nous avons pris le chemin de retour vers notre hôtel à 300 petits mètres plus loin. Arrivés devant nous voyons le patron totalement affolé qui nous saute dessus et nous engueule comme du poisson pourri. Il y avait bien longtemps que je n’avais pas pris un tel savon. Le regard baissé, l’air penaud, nous sommes donc rentré dans l’hôtel. Le patron dans un anglais hésitant nous a alors expliqué que nous avions tout simplement joué avec nos vies car il y avait régulièrement la nuit des descentes d’intégristes qui ramassaient suivant leur humeur et leur niveau d’alcool (faut pas croire qu’ils ne boivent pas) n’importe qui dans le rue.

Bref cette nuit là dans notre petite chambre surchauffée, ni l’un ni l’autre n’a bien dormi en songeant à notre inconscience. Le lendemain, nous sommes monté plus au nord dans la vallée de Kalam qui se trouve juste sous le Karakoram Highway, la grande route qui relie la Chine et la Pakistan, qui passe sur les contreforts de l’impressionnant K2. Dans cette vallée, nous avons découvert à quel point cette région était imbriquée entre Chine, Pakistan et Afganistan et surtout que chaque vallée était un petit univers inaccessible.

vallée de Kalam

Photos par Claudio

Publicités

6 Responses to “Insouciance – vallée de la Swat – Pakistan”


  1. décembre 5, 2007 à 1:52

    he he, t’as essayé de tirer avec ta kalash !
    Le ciné c’est souvent un truc intéressant à faire… malheureusement j’oublie suvent ou je ne prend pas le temps !
    Pour agrandir les photos (hormi celle avec la kalash) ça me dit que j’ai pas l’autorisation !? C’est parce que c’est le compte de claudio et c’est privé peut être !

  2. décembre 5, 2007 à 2:11

    Dis moi si tu peux les voir maintenant.

    Pour le ciné c’est vraiment l’occasion qui a fait le larron, on aurait jamais eu l’idée d’y aller tout seul 🙂

  3. décembre 5, 2007 à 12:45

    oui c’est tout bon maintenant

  4. décembre 5, 2007 à 1:24

    le système de gestion des droits est bizarre sur flickr

  5. 5 ICHTAR
    avril 28, 2009 à 10:59

    J’ai bien aimer ton aventure, je suis sur que pendant quelque instant Tu t’es senti UN HOMME LIBRE BRAVO POUR TON VOYAGE SALUT

  6. 6 Dul
    avril 28, 2009 à 11:53

    on se sent libre en voyage. Je suis tombé amoureux de la vallée de la Swat 🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Blog Stats

  • 58,120 hits
décembre 2007
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Carnet de voyages - groupe Flickr

Seul sur une plage , observer la mer....

P6210011

WOMAN. Rennes

AU MARCHÉ DE BADAMI

Sunset Art<:::::::::::::

PORTRAIT D'UN VIEIL HOMME DANS LA RUE À BADAMI

PORTRAIT DE FEMME DE BADAMI

fishing the moon - pescando a lua



le chemin qui mène à ton coeur.// The path that leads to your heart.

Plus de photos

Amis voyageurs du monde

Vous venez d’où?


%d blogueurs aiment cette page :