05
Jan
08

Changement de route (à la découverte d’Istanbul)

Bosphore, le phare marquant l'entréeIl est 9 heures du matin, nous longeons la mer de Marmara de l’autre côté des voies les murailles d’Istanbul nous dominent. Totalement abrutis par la pénible nuit que nous venons de passer, nous sommes dans le train entre Veliko Tarnovo en Bulgarie et Istanbul. Sans réagir,nous regardons ce paysage merveilleux défiler. Arrivés en gare, nous descendons sans bien comprendre où nous sommes. Quelques rabatteurs d’hôtel nous tombent dessus, nous les ignorons. Un distributeur de billet, nous nous chargeons de nos premiers millions de lire turcs. La carte de la ville en main nous nous dirigeons vers la zone des auberges de jeunesse qui se trouvent derrière sainte Sophie, en plein cœur de Sultanahmet.

vue depuis l'hôtel vue depuis l'hôteldans sainte sophie

Première auberge, le prix nous parait déraisonnable, la seconde aussi, à la troisième toujours le même prix. Nous doutons du change que notre guide et cela non sans raison; Le change n’est pas d’un dollars pour 400 000, mais d’un dollars pour 1,7 millions de lire turques. Les prix nous paraissent soudain bien plus raisonnables! Nous choisissons une auberge répondant au doux nom de « the Orient ». On nous montre notre dortoir, on nous montre la douche dans laquelle nous nous précipitons. Une fois propre nous nous dirigeons vers le dernier étage de l’auberge, emplacement du restaurant, où un petit déjeuner offert et mérité nous attends. Nous dévorons admirant la vue sur la mer de Maramara et discutant de ce que nous allons faire durant cette première journée en Turquie.

sur les quais de la corne d'orla mosquée bleuemouette et mer de marmarara

Notre programme est ambitieux, visiter sainte Sophie, la mosquée Bleue, nous perdre dans les rue de Sultanameth, quartier historique coincé entre la mer de Marmara et la corne d’or. Après ce copieux petit déjeuner, plein d’entrain, nous décidons de nous lancer dans la découverte de ce rêve qu’est Istanbul. C’est à ce moment que je remarque un petit escalier de fer qui s’ouvre sur le toit. Dévorés de curiosité, Nous y grimpons. La vue est spectaculaire ! La première chose que l’on voit est la mer de Marmara. mer de marmaraÀ notre gauche, le phare marquant l’entrée du détroit du Bosphore. A notre droite, dans le lointain, des bateaux attendent à l’entrée des Dardanelles. En face l’Asie, émotion du premier regard sur l’Asie. Un peu plus loin, dans un brune légère s’entraperçoivent les îles du Prince. Nous restons quelques instants debout, juste devant l’escalier pris par la beauté de ce moment et par la découverte de ce nouveau continent si proche qu’on pense pouvoir le toucher. Puis, nous nous retournons et là c’est sainte Sophie, la basilique, mosquée et musée construite par Constantin, dans sa splendeur plus que millénaire.

Bosphorevue depuis l'hôtel, mosquée bleuevue depuis l'hôtel, mosquée bleue

En face, lui répond la mosquée Bleue, sa magnifique petite sœur, vieille de seulement 500 ans. Combien de temps sommes-nous restés debout à tourner sur nous même ? Sainte Sophie, Mosquée Bleue, Dardanelle, mer de Marmara, iles du Prince, mer de Marmara, Asie, Bosphore, je ne saurai le dire. C’est un de ces instants radieux où la fatigue laisse la place à la surprise, où la surprise laisse la place à l’admiration, où l’admiration laisse la place à la réflexion. Beauté, histoire et vie se mélangent naturellement, s’offrent à nous, je devrait plutôt dire nous frappent, nous assaillent Nous finirons par nous assoir.

Istanbul au p'tit matinun phare sur la mer de MarmaraLune sur Istanbul

Puis par nous relever. Puis par nous assoir. Puis par lire. Puis par laisser les mouettes, les corbeaux entrainer nos regards d’un minaret à la mer, de l’Asie à l’Europe, de la mer noire à la Méditerranée que l’on imagine si proches. Cette contemplation durera toute l’après-midi et le début de la soirée. Nous regarderons le soleil se coucher, entre les minarets de la mosquée bleue, accompagné d’une suite composée de mouettes et de corbeaux. Quand le nuit est tombée, la fraicheur automnale et la faim nous ont expulsées de ce rêve éveillé. Où nous avons mangé ce soir là je ne me souviens pas mais je sais que la nuit fut agréable et reposante. Ce n’est que trois jours plus tard que nous entrerons enfin dans Sainte Sophie.

Entrée du Bosphore BosphoreBosphore

Nous sommes restées 12 jours dans Istanbul, 12 jours à errer dans la ville, à la visiter, à se battre contre les ambassades, à manger merveilleusement, à découvrir des gens adorables, à retrouver des amis croiser en Roumanie, à se tromper de ferry et se retrouver en Asie, à dévorer des poissons pécher dans la corne d’or, à boire du thé avec des vendeurs de tapis, à…, mais tout ceci est une autre histoire enfin bien d’autres histoires.

Publicités

2 Responses to “Changement de route (à la découverte d’Istanbul)”


  1. janvier 7, 2008 à 1:31

    Putain, quel voyage! Et le turc, il est comment comme langue? Trop bizarre? Compréhensible? Ouf… quoi dire… Tes histoires et celles de Greg sont les plus folles de toutes!

  2. janvier 7, 2008 à 1:58

    Le turc n’est pas une langue indo-européenne donc assez incompréhensible pour nous. Par contre, ils utilisent depuis 1929 l’alphabet latin, donc on peut lire les titres des journaux ou les cartes des restaurants. Je dirai que c’est plus compréhensible de le hongrois (par exemple), car il y a beaucoup d’ajout de mots français, anglais ou allemand dans le turcs.

    Cette histoire n’est pas vraiment folle, je n’ai pas risqué un accident de plongée ou de me faire bouffer par les lions comme d’autres. En plus tes aventures vélocipédique en Hollande ou de gigolo en blegique sont assez géniales:).

    Mais merci ça me touche beaucoup.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Blog Stats

  • 58,120 hits
janvier 2008
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Carnet de voyages - groupe Flickr

gold rain in Évora, Portugal - chuva de ouro em Évora

FXT22878

Shorebreak Art<::::::::::::::

P6210013-2

Océan Art<::::::::::::::::

Instantané surprenant

On the beach<::::::::::::::::

Guatemala marché de San Francisco El Alto

Guatemala marché de San Francisco El Alto

Guatemala marché de San Francisco El Alto

Plus de photos

Amis voyageurs du monde

Vous venez d’où?


%d blogueurs aiment cette page :