29
Jan
08

Histoires du fleuve de la forêt – 2

1er épisodeDans les rues de Manaus
Les jours suivants se succèdent dans la tranquille torpeur de Manaus. Nous trainons dans les rues, nous nous baladons le long du fleuve, nous découvrons le bonheur des restaurants au poids, bref une vie tranquille bornée par le levée de soleil à 6 heures et son couché à 18h.
Le premier jour est une journée studieuse, nous nous rendons à l’alliance française ou nous rencontrons madame la directrice qui est aussi collectionneuse de boite de camembert et bien sur normande.

nous interviendrons les jours suivants dans plusieurs classes. L’ambiance est sympathique les blagues (en français), font mourir de rire les élèves et votre serviteur. On nous racontera cette histoire, celle du lettré à qui un pauvre batelier faisait traverser le fleuve.

Les conteurs de l'alliance française de Manaus– Toi pauvre batelier sais-tu compter jusqu’à 10 000

– Oh non pour quoi faire, j’ai 5 poules, j’ai 2 singes, 6 enfants, 1 femme, 1 belle-mère et je pêche 12 poissons tous les jours pour tout ce monde. Pourquoi savoir compter au delà?

– Ah mon pauvre homme, ton ignorance te fait perdre la moitié de ta vie.

– Toi pauvre batelier sais-tu parler d’autres langues que le portugais et ton dialecte.

– Non pourquoi faire monsieur, Tous les miens parle ma langue et les gens de la ville le portugais.Les conteurs de l'alliance française de Manaus

– Ah mon pauvre homme, moi qui en parle plus de 10 je peux t’affirmer que tu perds la moitié de la vie qui te reste.

Au milieu du fleuve alors que le savant continuait sa litanie, le bateau a commencé à se remplir d’eau.

– Oh toi homme si savant, sais-tu nager ?

– Non bien sur que non et pour quoi faire ?

– Oh pour rien homme savant mais tu vas perdre toute ta vie.

Alors le batelier a plongé dans le fleuve, la barque a coulé et le savant s’est noyé…

Opera de ManausEntre nos interventions, nous continuons à errer dans la ville, nous achetons un jour deux hamacs en prévision de la remontée du fleuve. Nous visitons l’opéra, immense salle perdue au fond de la jungle ou toutes les étoiles du XIXéme et début du XXème siécle se sont produites. Nous découvrons l’étrange port flottant de la ville. il nous semble bien étonnant de voir un port flottant sur un fleuve. Cela nous paraitra bien plus normal quand on nous expliquera que la hauteur du fleuve varie de plus de 15 m entre la saisons sèches et la saison des pluie. Enfin tout dépend de ce que l’on nomme normal!

Étrangement dans cette ville aux rues perpendiculaires, je n’arriverai jamais à me repérer, me perdant toujours, ne trouvant jamais la logique pourtant simple de la ville. Le port de ManausC’est aussi dans cette ville que je verrai pour la première fois la croix du sud. Puis nous achetons les billets de bateau, départ samedi en début d’après-midi pour la triple frontière entre Pérou, Colombie et Brésil pour la ville tri national de Tabatinga, Leticia et santa Rosa.

Carte de Manaus à Tarapoto

à suivre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Blog Stats

  • 58,439 hits
janvier 2008
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Carnet de voyages - groupe Flickr

Amis voyageurs du monde

Vous venez d’où?


%d blogueurs aiment cette page :