17
Mar
08

15 jours en Inde – 4

3ème épisode

On prend le train. Encore un peu de bonheur. La sleeper class n’a pas changé.

Fenêtres à barreaux, ventilateurs, upper sleeper où Matteo peut grimper.

Par contre plus personne sur le toit.

Les marchants de : bouffe, thé, jouets, montres… passent incessamment en criant leurs produits.

Une petite indienne tente d’apprendre l’Indy à Matteo.

Agra m’avait laissé un mauvais souvenir de harcèlement touristique. On doit juste visiter le Taj, puis repartir le lendemain matin.

On dort à la gare, pratique, sympa, mais (encore plus) bruyant.

Pas de chance, on est vendredi et la Taj est fermé.

On va se balader.

Les rickshaws drivers sont un peu insistants, mais sans plus.

On s’égare, volontairement, dans les petites rues et on y rencontre la vie des gens.

Tous sont sympas et contents de nous voir par-là. On nous offre le thé.

On a emmené le « tigre » en peluche de Mattéo pour faire un reportage sur ses voyages.

Il plait beaucoup.

Puis nous voilà dans un mariage.
Ça égaille tout le monde, mais le père de la mariée n’est pas trop contant qu’on lui vole la vedette. On passe notre chemin.

Devant l’hôtel, un type nettoie les oreilles…
bscap000.jpg

en live
A l’hôtel, l’eau chaude est très théorique.

Et la speakerine de la gare est déchaînée…et le restera toute la nuit…

Bon nous voilà au Taj …quelques singes

Une queue d’enfer, fouille à l’entrée, détecteur de métaux.

Routoutou (le tigre) que l’on rêvait de photographier devant le Taj n’a pas le droit d’entrée. On n’a pas le droit au sac, cigarettes, briquets…

Sécurité…

D’ailleurs, à propos des cigarettes, il est maintenant interdit de fumer quasiment partout (comme ici) en Inde. Et assez surprenament, c’est respecté !

Bon, la sécurité laisse à désirer, j’arrive à passer en douce mon sac et mes clopes.

Le Taj, je m’y attendais, tout le monde trouve ça merveilleux, mais nous, pas plus que ça. Kojoharu, en Indes aussi, me parait beaucoup plus beau.

En plus, c’est 20 euros l’entrée ! Dans un pays où l’on peut facilement manger pour 50 centimes, c’est un peu abusif.

J’avais repéré sur Google earth une petite ville entre Agra et Delhi : Kosi.

Elle a aussi l’avantage de n’être sur aucun guide.

Plongée dans l’Inde hors tourisme.

Il faut déjà convaincre le guichetier de la gare d’Agra qu’on veut aller là bas.

Le train est un coucou local. Beaucoup plus bondé.

Les gens ne sont pas habitués aux touristes, on commence notre stage de cosmonaute.

J’avais prévenu la smala. Dans certain endroit, notre apparition fait l’effet de cosmonautes fraîchement débarqués.

Tout le monde nous entoure, nous regarde et rigole. Et ce n’est qu’un début.

Suite…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Blog Stats

  • 58,527 hits
mars 2008
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Carnet de voyages - groupe Flickr

Amis voyageurs du monde

Vous venez d’où?


%d blogueurs aiment cette page :