08
Déc
08

Les villes…

J’aurais dû vous avoir présenté Curitiba. Au moins, c’était l’idée primordiale de ce billet. Par contre, je me suis trouvé dans une situation de découverte: c’est difficile parler d’une ville où vous avez vécu la majorité de votre vie. Les lieux que, pour vous, sont les plus intéressants sont tous attachés à vos souvenirs, à vos histoires. Impossible de penser à ce bar-là sans penser à elle ou à elle. Impossible de penser à un parc sans penser aux matchs de foot que vous avez joué avec vos amis. Impossible de penser aux rues sans se souvenir des fois que vous y êtes passé avec vos amis, en bavardant et discutant le sens de la vie. 

Pour moi, Curitiba a tout ça. C’est la ville où j’habite pour l’instant et peut-être la ville où je vais habiter toute la vie. Ou pas. C’est la ville dont j’ai plus d’histoires de vie et au même temps c’est la ville que je haïs le plus. C’est la ville où mes amis les plus proches sont maintenant, mais ce sera la ville d’où tous partiront bientôt. C’est la ville où je fais mes études et celle où je ne veux plus étudier. C’est la ville où la majorité de mes amours habitent et au même temps c’est où je ne veux plus avoir d’amours. 

Pour moi, Curitiba a ce rôle, mais les gens ont leurs NYs, leurs Paris, leurs Moscous avec la même valeur personnelle. 

En fouillant mes dossiers de photos sur l’ordinateur, je me suis rendu compte de que je n’en ai aucune de la ville elle-même. J’ai des photos faites à Curitiba, mais qui ne montrent pas la ville. C’est toujours mes amis avec moi, nos rencontres pour manger, pour bavarder, mais rien qui puisse vous montrer « la ville ». Ça signifierait-il quelque chose? J’ai mes doutes. Je n’ai pas de photos à moi qui soient capables de la montrer pour elle-même. 

Alors, pour vous faire connaître un peu de la capitale du Paraná, il ne me serait resté que vous raconter mes lieux préférés, les lieux où jamais irait-il un touriste. Le CaféZau, où je vais souvent pour prendre un verre et rencontrer les gens; la foire d’Alto da XV, où, tous les samedis, je mange un « pastel » avec « Água da Serra »; le restaurant végétarien Veghê, où je mange presque tous les jours; le Bar d’Eisenbahn, où j’aime aller pour boire de la bière artisanale; le Parc Barigüi, où je vais parfois marcher, courir ou rouler en patins. 

Mais ça c’est la Curitiba que vous voudriez visiter? Je pense pas. Je me demande donc comment faire connaître un lieu qui est déjà incrustré dans les veines et duquel vous n’arrivez plus à en extraire que vous-même… Quoi dire d’une ville qui n’est que l’image que vous en avez construite?

Ce genre de réflection m’absorbé l’autre jour: si t’es un voyageur, comment savoir où habiter? Comment choisir, parmi toutes les villes que vous avez déjà visitées, celle qui sera votre résidence-base? Pas d’idée. Sans un lieu de référence, comment évaluer le monde? Sauf André Brugiroux, on a tous besoin d’un coin pour habiter…

 

 

Publicités

4 Responses to “Les villes…”


  1. décembre 9, 2008 à 1:30

    Meme moi je n’ai que des photos du parc et de la maison des artistes ! Faut dire aussi qu’on ose pas trop emmener son appareil dans les soirées ! Exces de caiperina et réputation d’insécurité oblige !! En tout cas j’ai de très bon souvenir de Curitiba ! Faut dire que j’ai été bien acceuilli 😉

  2. 2 Linda Wallander
    décembre 11, 2008 à 5:29

    Un jour on se dit: ohlala, voilà que j’ai trouvé ma place dans le monde. C’est ici, et je n’y bouge plus. Et plus tard, des fois beaucoup plus tard, on se dit et bien non, je me suis trompé,j’ai changé ou bien c’est la ville qu’a changé… ou tous les deux!!!

  3. décembre 28, 2008 à 11:09

    oui c’est exactement ça : si t’es un voyageur, comment savoir où habiter? J’envie les personnes qui ont la réponse.
    Après Mexico, Paris, Londres, je pensais me poser à Toulouse et finalement je repars pour Buenos Aires. J’ai 30 ans, c’est grave docteur ?

  4. janvier 7, 2009 à 5:35

    Ben, je vous avouerai que oui, que c’est grave. Une maladie sans cure. Faudra continuer de voyager pendant longtemps encore. Mais comme ce blog est une espèce d’hôpital de ce genre de malades, nous tous sommes entre amis…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Blog Stats

  • 58,453 hits
décembre 2008
L M M J V S D
« Nov   Jan »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Carnet de voyages - groupe Flickr

Amis voyageurs du monde

Vous venez d’où?


%d blogueurs aiment cette page :