Archive pour janvier 2009

28
Jan
09

Cabo Polonio

Incrustré au milieu des dunes et rochers, sans énergie électrique et isolé du monde par l’absence de routes, vous n’arrivez à Cabo Polonio qu’en des camions spécialement adaptés et résistants au sable. 

Camion adapté au sable

Camion adapté au sable

Après 15 minutes dans la benne d’un de ces camions, vous voyez une jolie plage, large, qui devient autoroute vers le village hippie à Cabo. Sur le chemin, quelques chiots d’otaries perdus et malheureusement morts.

Première vue de Cabo sur les dunes

Première vue de Cabo sur les dunes

L'autoroute de sable

L'autoroute de sable

Encore plus 15 minutes d’autoroute et vous arrivez au centre « urbain » de Cabo. Vous descendez et avez toute la journée pour vous-même, soit pour parcourir les dunes des alentours, pour vous baigner dans la mer ou pour vous assoir sur une sombre et essayer de boire une bière fraîche. N’oubliez pas qu’il n’y a pas d’énergie électrique sur Cabo, alors que des frigos à glace pour gêler les boissons. 

Le village

Le village

Faisant le tour du Cabo, juste au pied du phare, sur les rochers, il y a une réserve ambientale d’otaries, qui ont réussi vivre en parfaite harmonie avec les êtres humans qui y habitent.

Les rochers au pied du phare

Les rochers au pied du phare

Des centaines d’elles s’éparpillent sur les pierres escarpées. Les unes dorment, les autres bâillent…

Une mer d'otaries

Une mer d'otaries

Vous faites attention et vous vous rendez compte qu’elles ne sont pas très différentes de nous. Tous les sept péchés capitaux y trouvent une démonstration: la paresse, l’orgueil, la gourmandise, la luxure, l’avarice, la colère et l’envie. Il ne leur en manque aucun. 

La paresse

La paresse

D’autre coté de Cabo, vers, disons, le continent, vous trouvez les dunes, qui font face à la mer. L’eau est froide et les vagues, très fortes. Parfait pour y passer des heures en vous bronzant.

Les dunes

Les dunes

 

 

 

L’histoire de comment et quand j’ai écouté parler de Cabo par la première fois c’est intéressante. J’étais à Gibraltar, un pub au milieu de San Telmo, à Buenos Aires, et j’ai fait connaissance d’une hollandaise fille de diplomatiques qui avait déjà vécu partout dans le monde: Thaïland, Japon, Chine, Afrique du Sud, Gambia, Nouvelle Zélande. On a parlé longtemps sur des voyages. Du coup, je lui ai posé une question: quel est le lieu qui t’a plus plû dans tous tes voyages? Elle m’a répondu immédiatement, sans avoir même hésité: Cabo Polonio, en Uruguay. Et elle a encore ajouté: faut que t’y ailles. 

Cette conversation est restée plus de deux ans dans ma tête. Quand, j’ai décidé que j’allais en Uruguay pour les vacances, je n’ai pas pu ne pas inclure Cabo Polonio dans le projet !

Je vous laisse là quelques deux liens utiles pour ceux qui se sont intéressés à Cabo:

Page de Wikipédia en espagnol sur Cabo Polonio

Portal del Cabo

 

Publicités
06
Jan
09

L’après – de comment tout peut changer pendant le voyage

15 jours après, me voilà à nouveau au Brésil retournant de mon voyage par l’Uruguay. La sensation avant départ n’a duré que quelques instants avant de partir. Une fois le pied sur la route, elle est complètement disparue et a laissé place à la joie de vivre d’être on the road en respirant le voyage à tout poumon.

Je suis parti de Curitiba le 20 matin. Pendant tout le jour, j’ai conduit vers Porto Alegre, où j’allais rencontrer mon compagnon d’aventure. À la capitale de Rio Grande do Sul, nous sommes restés chez la copine d’un ami, qui nous a reçu de bras ouverts et de dîner prêt.

Le soir, on a bougé un tout petit peu par les bars de la ville, buvant et bavardant.

Le dimanche à l’après-midi, on a repris la route vers Pelotas. De là, on a suivi vers Jaguarão, ville qui fait frontière avec Rio Branco, du coté uruguayen. Déjà en sol étranger, on a continué jusqu’à Tacuarembó. On dit que c’est la ville où Carlos Gardel est né, quoique les Français et les Argentins aient d’autres versions pour sa nacionalité.

Le jour suivant, on est allé jusqu’à Colonia, en passant par Paysandú et Mercedes. Là-bas on avait rendez-vous avec notre « abuelita » argentine, avec qui on allait fêter le Noël.

Le prochain destin a été Montevideo. Le couple Mauro et Ale nous ont hebergé chez eux et nous ont invité à partir sur un balneario le weekend. Nous, on a accepté l’invitation. Ce même soir, ils nous ont changé notre projet de voyage, et nous le leur. En théorie, de Montevideo on allait remonter à San Gregorio de Polanco et de là repartir vers la côte. Ils nous ont pourtant fait changer d’idée et continuer directement par la côte, coupant le centre de l’Uruguay de notre parcours. Autant ils nous en a parlé sans enthousiasme qu’ils ont fini par nous convaincre que l’alternative côte était la meilleure option. Et elle l’a été.

 

Voyage par Uruguay

Voyage par Uruguay

 

 

Le vendredi 26 on a donc pris la route vers Santa Lucia. Jolie plage, superbe compagnie. Y être avec eux m’a vraiment fait plaisir. Samedi soir Mauro nous a préparé un super asado uruguayo, de façon que l’on a mangé jusqu’au gonflage.

Le dimanche, on a pris congé du couple et est allé à Punta del Este. Je vous avoue que je l’ai trouvé degueulasse. Que de trucs des riches, des voitures qui valent tout ce que j’aurai gagné dans ma vie au travail.

On y est resté une nuit et on a conduit à Piriápolis. Deux jours là-bas ont été suffisant pour capter l’esprit de la ville, qui m’a beaucoup plû.

Pour le Nouvel An, on s’est hébergé à Manantiales, à La Barra. Particulièrement, bon fin d’année pour moi.

Le 1 janvier après le déjeuner, on a changé d’hostel. nous hébergeant cette fois à La Pedrera. Là, on a fait connaissance de deux argentines très sympas et sommes partis les quatre vers Cabo Polonio, le point principal de notre voyage (je vous en écrirai avec plus de détailles en autre billet). Ce même jour, on a dormi à Punta del Diablo et de là on est rentré au Brésil.

Peu à peu, pendant ce mois de janvier, je vous préparerai des billets-express sur les lieux les plus jolis où on est passé. Mais je vous avertis déjà: l’Uruguay c’est un pays incroyable, plein de belles plages, de gens sympatiques et de bonne nourriture. Faut y aller!

Bon 2009 pour tous!

 

 

 

 




Blog Stats

  • 58,439 hits
janvier 2009
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Carnet de voyages - groupe Flickr

Amis voyageurs du monde

Vous venez d’où?