Archive for the 'Amérique centrale' Category

25
Mai
08

Rase campagne

Il fait encore nuit quand le train quitte Camagüey et quand la contrôleuse et une passagère réveille tout le wagon suite à leur brève mais intense engueulade. Une grosse demi-heure plus-tard le train s’arrête au milieu de nulle part.
La nature nous propose quelques temps plus-tard le spectacle d’une magnifique aurore. La chaleur grimpe peu à peu dans le wagon dont la température est restée toute la nuit au dessus des 30 degrés.
Vers 6 heures, quand la chaleur devient insupportable je descends du wagon, quelques cubains sont déjà assis sur les voies. Peu à peu le train se vide. Je profite de la magnifique lumière pour shooter des paysages et des portraits, mes dernières photos cubaines.

Locomotive en panne nous annonce le contrôleur. Il faudra plusieurs heures pour qu’une locomotive en état de marche prenne le relais.
Nous arrivons finalement à la Havane vers 16 heures. Le quais est rempli de gens attendant les naufragés habituels du Santiago-La Havane. Vingt-deux heures de trajet au lieu de quatorze annoncées, rien que du normal.

train Santiago - La Havane...

24
Mai
08

En attendant un camion mirage

Il y a déjà plus de trois heures que nous attendons. Il était attendu à 5 heures du mat ce camion qui devait nous transporter jusqu’à Cienfuegos. Même à 5 heures la température est au dessus de 30 degrés. Un petit groupe de cubains attend avec nous ce fameux camion de 5 heures. Régulièrement ils nous assurent qu’il va surement arriver. Il est 7h30 et toujours pas l’ombre d’un camion, les enfants se rendent à l’école, le petit groupe se réduit de minutes en minutes. Pas grave nous dit l’un d’entre eux, avant de lâcher l’affaire, j’irai demain à Cienfuegos.

A 8 heures ils ne restent plus que les deux français à attendre. Vers 10h, un bus nous prendra et nous déposera sur la route nationale d’où une voiture nous prendra pour enfin nous emmener vers Cienfuegos. J’ai oublié notre heure d’arrivée, cela n’a guère d’importance. Par contre, ce jour là, j’ai compris l’importance à Cuba du double sens du verbe esperar (attendre et espérer). En effet, à Cuba, il ne faut jamais attendre un transport, il faut l’espérer.
Playa Gijon - baie des cochons - Cuba

16
Nov
07

Pierrot et Kinou

Pierrot et KinouJe connais Pierrot depuis la maternelle, on était dans la même classe (avec guillaume). Et on est resté ami depuis ! Des amis de trente ans quoi 😉 Et dès qu’il pouvait, un compagnon de voyage.
Kinou, ça doit faire 12 ans que je la connais maintenant. Comme elle venait de sa campagne, elle a eu un appart au Puy en Velay avant tout le monde. C’était là où on se retrouvait tous ! « C’est un peu comme chez Lorette chez cette Kinou » me disait mon père, he he, s’il savait tout 😉
Ces deux zigotos donc, ont pris la décision l’année dernière de changer de vie ! Pierre vend son Tabac, Kinou arrête les crédits bancaires à taux variables, et ils décident de partir 4 mois en Amérique Centrale, au Brésil et en Argentine pour trouver un quelque chose à racheter ou à créer.
Je crois que j’y suis un peu pour quelque chose dans cette décision de partir, depuis le temps que je leurs répète : « On ne serait pas bien si on achetait un bout de plage, on construit des bungalows, un bar, un restau, dans un petit coin de paradis, fini le stress, les doigts de pieds en éventails, entres potes… Et à nous la belle vie » 😉
En ce moment ils en sont à mi-parcours. Je crois qu’ils se sont posés au Brésil hier. Mais allez voir plutôt leur blog… Voyage en Amérique centrale

05
Nov
07

Passage de frontière épique, Guatemala-Mexique

Je pense que la pire chose qui puisse arriver avec nos amis les douaniers, surtout occidentaux, est une fouille pénétrante, je pense au touché rectal ;). Pourtant, et que Dieu (s’il existe) m’en préserve, ca ne m’est encore jamais arrivé, je vous le dirai, sûr ;). Je dis douaniers occidentaux, car dans beaucoup de pays au monde tout peut s’arranger moyennant un petit billet, mais faut pas se planter de pays, sinon quiz sur le 2eme effet kisscool !!

J’ai eu aussi mon lot de galère avec ces putains de douaniers (pardon, mais j’ai vraiment du mal avec les uniformes!), mais le plus grand plaidoyer que j’ai du faire auprès d’eux s’est déroulé à la frontière entre le Guatemala et le Mexique. Le problème étant que je ne pouvais pas sortir du pays, car je n’y étais jamais entré ! Je m’explique, là je parle comme le douanier ! Et seul un autre douanier peut comprendre !! J’étais donc effectivement bien entré au Guatemala puisque physiquement je m’y trouvé, mais mon passeport lui, était resté au Belize ! Ou plutôt était sorti du Belize mais jamais entré au Guatemala, j’étais donc, pour le douanier, toujours au poste de frontière entre le Belize et le Guatemala !!!! Vous me suivez !?? Pourtant le Belize était à plusieurs centaines de km vu que je revenais au Mexique par le sud du Guatemala, j’avais passé 15 jours dans le pays, et même fait une petite virée au Honduras, mais là, comme c’était tout près de la frontière pour aller voir un temple maya (Copan), il n’y avait pas eu d’entrée officielle au Honduras, donc pas de retour officiel non plus (en clair pas de tampon sur mon passeport, le douanier faisant une fixation sur ces détails !!). Donc que faire !???

Honduras, sur la route de copan Copan Statue Copan Pas encore de clef de voute

Après lui avoir vainement expliqué pendant une demi heure que ce n’était peut être pas entièrement de ma faute, qu’on peut entrer au Guatemala comme dans un moulin, que dans ce cas personne ne demande rien, mais qu’ensuite on ne veut plus nous laisser sortir ! En fait j’avais traversé le Belize en bus en pleine nuit et je suis bien allé au bureau de douane de sortie du Mexique, d’entrée au Belize, de sortie du Belize, mais mon état de fatigue m’a fait zapper le bureau d’entrée au Guatemala. Faut dire que personne ne vous dit rien, que tout avait l’air fermé en pleine nuit. Le bus vous laisse avant la frontière et vous récupère 200 mètresaprès, au Guatemala, et à nous de nous démerder, de réveiller les douaniers pour se faire tamponner le passeport j’imagine, si l’on y pense… Donc, qu’est-ce qu’on fait !???

Moi je n’allais pas passer ma vie au Guatemala, même si c’est un pays magnifique, ce n’était pas prévu comme ça !

Rue de Antigua (1600 mètres) volcan Pacaya près d’ Antigua (2 600 mètres) Panajanel, lac Atitlan, Vue sur le volcan Toliman (3158 mètres)

Site de Tikal, civilisation Maya Site de Tikal, civilisation Maya

C’est quand même hallucinant qu’on vous empêche de sortir d’un pays ! D’y entrer ok, mais d’en sortir !!!! Bref, ma copine de l’époque, qui faisait partie du voyage, commençait à ne plus du tout trouver ça drôle ! Mes “Ca va aller!” ne l’a rassuré plus du tout ! Donc, que faire ???

Au fond de moi je savais très bien ce que voulait le douanier, mais comme je considère l’argumentation comme un jeu d’esprit (Chose que le test de personnalité ma confirmé, guillaume et autres visiteurs de son blog comprendront ;)) Je me devais, face à l’absurdité de la situation, d’essayer d’argumenter, surtout face à un douanier ! Mais comme on n’apprend pas à un singe à faire la grimace, et comme le douanier avait bien compris que je n’allais pas retourner au poste de frontière guatémaltèque à la frontière du Belize, il avait gagné !!! Ok, combien ??? Ou plutôt, Cuanto ???? Toujours, dans ces cas là, ils essayent de vous dire qu’ils ne sont pas comme ça… bla bla bla…, mais qu’exceptionnellement, pour cette fois seulement (comme si j’allais le refaire !), il acceptait l’argent dont j’avais définit le montant comme le prix du visa d’entré dans le pays, du tampon quoi !

Bref j’en avais fini et c’est tout ce qui comptait, je ne me rappelle pas combien l’histoire m’a couté, mais ce n’était pas grand chose. J’ai bien sûr joué au routard étudiant fauché ;).

Voilà pour une de mes expériences frontalière avec nos « chers amis » les douaniers….

Gare routière de Panajanel Ciao




Blog Stats

  • 58,059 hits
mai 2017
L M M J V S D
« Juin    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Carnet de voyages - groupe Flickr

Kamakura

IMG_1074

IMG_1295 (3)

IMG_1179 (5)

Premier Bain

Sabantuy

Marin en haut du mât de La Grace, voilier deux mâts, Semaine du Golfe 2017, au large de Port-Blanc, commune de Baden

Ava (Mandalay)

Au coeur du Namib

Girafe ETOSHA NP

Plus de photos

Amis voyageurs du monde

Vous venez d’où?