Archive for the 'Zimbabwe' Category

18
Nov
07

Panique entre les chutes Victoria et le lac Kariba – Zimbabwe

pots de fleursecoleAprès avoir pendant 3 semaines réparé une école dans le nord du pays, je dis réparé parce que c’est ce que nous étions censé faire suite au dégât causés par la guerre d’indépendance, 20 ans auparavant ! En fait, la seule chose aboutie que nous ayons construit, sont des bacsPreparation du repas à fleurs autours des salles de classe. Je ne pense pas que des fleurs aient pu poussées un jour vu le manque d’eau le puitet le climat, mais bon ! En cas de changements climatiques, au moins, ils étaient là !! Faut dire qu’on était dirigé par le chef de l’école qui était déjà saoul à 9h du matin ! Enfin, ça permettait au A tablemoins aux enfants des villageois alentours de venir nous aider et surtout de partager le repas avec nous !

Danse le soir auprès du feu messe jeu de dame Vie au village viande de chevre fumé

Donc, trouvant ce chantier international complètement inutile, après deux semaines de maçonnerie, nous décidons, avec un collègue de camps franchute, d’aller visiter un peu le pays, qui, soit dit en passant, est magnifique.

baobab beneton

chutes Victoriadescente du canyon pour le départ du rafting, tout près des chutes VictoriaPour en revenir à nos moutons, ou presque, après avoir visité Bulawayo et les chutes victoria où, entre parenthèse, j’ai eu les pires frayeurs de ma vie en raft sur le Zambèze; éjecté 3 fois dans le torrent, avec des rapides presque incontrôlables pour notre raftingpetit raft et des crocos dans les zones plus calmes… bref, ça c’est une autre histoire ! ; nous nous séparons avec mon ami. Lui décide d’aller au lac Malawi par la Zambie, et moi, comme j’étais pris par le temps, de faire un petit safari puis de me rendre au lac Kariba pour le traverser en ferry, et enfin rentrer aux bercails pour faire ma deuxième terminale !!

On y arrive…Les 3 jours de safari dans le parc de Hwange se passent à merveille, je vois presque tous les animaux d’Afrique, zèbres, gnous, beaucoup d’éléphants, des girafes, des rhinos… mais rien de la famille des chatons ! Pourtant on nous assura qu’il y en avait.

safari girafe zebre elephant le pere, la mere et l’enfant

Le voyage presque terminé, pour me rendre de Hwange au lac Kariba, tard dans la journée, pour prendre le ferry le lendemain à 6h du matin, je décide de faire du stop. Aucun problème pour partir du parc avec un taxi brousse, mais celui-ci étant collectif, il a du me laisser à un croisement où il me restait environ 10 km à parcourir. Je décide donc d’attendre qu’une autre voiture passe et veuille bien me faire preuve d’hospitalité. J’attends, j’attends, je donne de la pâte à modelé à des enfants qui me donnent des œufs durs en contre parti, j’attends encore, mais rien d’autre que quelques voitures de touristes pleines à craquer ou des minibus de tour operator.

peut être mon dernier couché de soleilComme la nuit allait bientôt tomber, je décide d’y aller à pieds. Je ne pouvais pas me permettre de rater le bateau au risque de rater mon vol de retour ! Equipé d’une torche, je prends donc la route. Pendant un temps un villageois m’accompagne, mais finit, en voyant le coucher du soleil arriver, par rentrer, en me précisant tout de même qu’il était beaucoup trop dangereux de faire la route à pieds en pleine nuit, qu’il y a des lions et autres bêtes sauvages !! Donc, je continue seul, et vraiment pas du tout rassuré par ces derniers propos !

La nuit tombée, avec ma torche qui n’éclairait plus que le bout de mes pieds, je commence vraiment à flipper, et pas une voiture à l’horizon. C’est là que je vois, grâce à la lune, à environ cinquante mètres devant moi, quelque chose bouger prés d’un arbre. Merde, que faire!? Si c’est un lion je suis foutu…

Presque instantanément, comme un réflexe de survie, je cherche un arbre où grimper au besoin. Car les lions ne grimpent pas aux arbres comme les léopards peuvent le faire, du moins, je me rassure de cette info que j’avais pu voir dans des reportages télé sur les animaux de la savane, sans toutefois en être convaincu. Puis, comme je n’allais pas passer la nuit dans un arbre, je décide de m’approcher petit à petit, sans quitter mon arbre de secours des yeux !

Finalement j’entends un braiement ! Ouuufffffffff, ce n’était qu’un âne putain !!!! On se sent vraiment tout petit dans ces moments là ! Et il me restait encore de la route à faire. Je n’étais plus du tout sûr de pouvoir m’en sortir !!

Et là, coup de chance, enfin, une voiture qui arrive ! Je me mets au milieu de la route en espérant ne pas me faire écraser car l’ampoule de ma torche ne donnait plus qu’un scintillement de lumière. Mais la voiture de touristes ne m’a pas écrasé, et, voyant ma détresse, à même bien voulu me faire une place. Un blanc, tout seul, en pleine nuit, et surtout en pleine brousse, faut dire que la situation n’était pas banale, même pour des touristes sud-africains.

Tout c’est finalement bien terminé. J’ai finalement vu des lions le lendemain, pendant la traversé en ferry, sur les berges du lac Kariba. Je préférais de loin cette configuration ! D’autant que le film « Itinéraire d’un enfant gâté », où bebel fini sa vie au bord de ce lac avec ses amis les lions, était ancré dans mon esprit !

ferry coucher ou lever du soleil sur le lac kariba

Voilà donc pour ma petite histoire de panique avec les animaux sauvages !

Carte du périple




Blog Stats

  • 58,208 hits
juillet 2017
L M M J V S D
« Juin    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Carnet de voyages - groupe Flickr

Amis voyageurs du monde

Vous venez d’où?